Cupcake aux noisettes

Et voici ma recette de cupcakes aux noisettes, ultra simple et délicieuse…

Recette pour 15 cupcakes

Pour la pâte :

– 2 oeufs

– 120g de beurre

– 140g de farine

– 100g de sucre blanc

– 1/2 sachet de levure chimique

– un peu de lait

-40g de pralin en poudre

Mélanger tous les ingrédients afin d’obtenir une pâte bien molle, ensuite remplir des petits moules en papier et enfourner 20min à 180°

 

Pour le glaçage :

-250g de mascarpone

– 125g de nutella

– 4 cuillères à soupe de crème liquide

 

Image

Carnet vintage, ou les prémices de sa venue

 » Ton papa est rentré chez nous, chercher deux-trois bricoles, je l’attends. Demain, il annonce un temps chaud et orageux, un temps de tempête pour une tornade dans notre vie. Plus que 4heures avant que tout commence. Apparemment, je prendrai d’autres médicaments demain matin pour provoquer les contractions. Lors du dernier monitoring, l’infirmière  a trouvé que tu bougeais beaucoup, l’impatience de nous rencontrer?. Si tout se passe bien, ma chérie, je te serrerai dans mes bras, dans moins de 24heures. Je t’aime déjà tellement. »

 » Finalement, la nature fait bien les choses, une nuit entrecoupé d’examens mais pas de médicaments, et surtout un peu de sommeil. Papa a pu dormir un peu aussi, afin d’être en forme pour ta venue, petite puce. Il est 6h15, un petit examen de circonstance et nous attendons l’infirmière pour la perfusion. Je dormirais bien encore un peu. A tout bientôt… »

 » Voilà plus de 5 heures que je suis sous perfusion, l’infirmière a rompu la poche des eaux depuis 1heure Je commence à ressentir les contractions, plutôt dans le bas du dos Mais, c’est supportable Ton papa est partit manger un bout, il vient de revenir Allez petite poupée, on t’attend avec tant d’impatience… On s’ennuie aussi. A tout bientôt ma princesse. »

– Extrait du petit carnet que nous avons tenu durant mon accouchement.

Image

16heures après, nous avons enfin rencontré notre princesse, la suite plus tard.

Pourtant, je fais de mon mieux

A  partir de quel âge peut-on dire d’un bébé qu’il capricieux ? Peut-on dire d’un enfant si jeune qu’il est difficile, voir mal éduqué ? Peut-on dire ce genre de chose d’une petite fille de 4 mois ?
Quand je vais rechercher Pucinou quelque part, c’est pratiquement toujours la même rengaine… Elle a été difficile. Le terme capricieuse a même été cité, il paraît que c’est de la faute à l’éducation.

Oui, mais elle a bon dos l’éducation, comment je fais, moi, avec une petite puce qui pleure sans cesse, qui est allergique à tout, qui se réveille en hurlant de terreur.
Je fais quoi, moi ? Je la laisse pleurer ou je la câline ?
Quand la nuit, elle ne parvient pas à s’endormir, que je travaille le lendemain, qu’elle grinche et pleure dans son lit, je fais quoi, moi ?
Et bien, je la prends dans mes bras et nous dormons à deux. Est-elle capricieuse ? Joue t’elle avec mes pieds ?
Le matin lorsque je la mets dans son maxi-cosy et que je lui dis que nous allons à la crèche, elle hurle.
Et je fais quoi, moi ? Je suis obligé de l’emmener à la crèche, en lui chantant des chansons dans la voiture…

Oui mais, quand je reviens, on me dit qu’elle a vraiment été difficile, elle est seule dans son relax, elle s’est enfin endormie, sur les genoux de la puéricultrice, un autre bébé, une autre petite fille, gentille…
Et mon cœur de maman valdingue… Ma fille est-elle mal éduquée ? Que dois-je faire… Pourtant, je fais de mon mieux…
J’ai les larmes aux yeux en écrivant ce texte, pourquoi n’ai-je pas eu une enfant facile ? Pourquoi ce petit bébé exceptionnel qui m’emplit de joie et de fierté me fait aussi, paradoxalement, tant souffrir.
Mon cœur est en vrac.

abécédaire de mon coeur

A… ma princesse, comme quand j’étais enfant, je t’écris une lettre d’amour,
Berthe aux longs pieds, mais de si mignons petons,
Coquine et canaille, tu nous fais bien souvent marcher de travers,
Dinosaure de la race des Capucinosaures,
Espiègle et charmeuse, tu sais nous attendrir,
Fatigante malgré tout, surtout,
Grande poupée aux longs, très longs cils,
Hystérique quand le biberon n’est pas présent au moment voulu,
Incroyablement magnifique, sublimissime Pucinette,
Je t’aime à en mourir, mon tout petit bébé, ma vie
Koala, quand tu t’accroches dans mes bras,
L’amour de ses mamies, le bonheur de ses papis,
Marraine et parrain te chérissent,
Notre nouvelle raison de vivre,
Oh si petite, tu as déjà conquis le cœur de tous,
Petite beauté, doux chaton, adorable chaton,
Que le temps passe vite, de nouvelles cicatrices mais de grands bonheurs,
Rousse ou brune, peu m’importe si personne ne nous croit mère et fille,
Souriante, tu nous enchante,
Tu grandis si vite, je te regarde et je me demande où est passé le bébé de mon ventre,
Ultra rigolote quand tu papote avec nous,
Vraiment, Pucinou, tu es le plus beau bébé du monde,
Wouaw, c’est fou comme je t’aime,
X… une lettre bien compliquée, comme ces incroyables sentiments qui m’inondent depuis ta venue,
Yeux bleus gris, le reflet d’une âme si pure,
Zoé, l’autre petit bout de la crèche, ne t’arrive même pas à la cheville.

( Je ne suis pas une maman comparative, ma fille est tout simplement LA meilleure)
une bien drôle de petite tête

DIY, des étagères dans ta cuisine

Lors de l’achat de notre nouvelle maison, il restait pas mal de travaux à faire et notamment de peinture. Les propriétaires précédant n’avaient rien changé depuis leur arrivée, à part la cuisine. Une jolie cuisine équipée en bois.

Mais une cuisine fort petite et bien peu pratique, avec un manque de rangement criant.
Nous avons donc décidé d’y remédier… nous avions une petite idée derrière la tête, mais encore fallait-il pouvoir la réaliser.
Nous avons trouvé, dans un vide grenier, de belles caisses en bois, uniformément recouverte de toiles d’araignée.
Après un bon nettoyage, plusieurs couches de cire ( le vieux bois boit beaucoup), nous avons enfin pu accrocher nos nouvelles étagères.
Et le résultat est au-dessus de mes espérances.

Qu’en pensez-vous ?

Marche après marche

Lors de l’achat de notre maison, nous avons dû réaliser beaucoup de travaux.

Il nous reste encore tous les escaliers, nous avons enlever l’affreux lino qui recouvrait tout.

Maintenant, il faut poncer, décaper, et repeindre une des deux volée d’escaliers (le bois étant vraiment tout moche).

Voici une petite sélection d’idée…

Image

De jolies couleurs bien fun…mais ne s’en lasse t on pas trop vite?

Image

Le grand classique, marche noire, contre marche blanche...

Image

Une autre variante…pas mal non plus.

Image

Toujours dans les tons roses

Image

Avec du papier-peint.

Image

S’amuser …

Image

Image

Photos :pdecoration, la maison de louna, deco plurielles,marie claire maison

DIY, des lingettes pour bébé

Le malheur des uns fait le bonheur des autres.. ce titre aurait très bien pu convenir à cet article!

Ce matin, j’ai reçu une machine à coudre ayant appartenu à une vieille dame, connaissance de ma grand-mère, décédée récemment, les héritiers n’en ont pas voulu.

Image

Et voilà la bête!

Bref, me voilà donc avec un nouveau joujou, mais toutes mes tentatives de coutures précédentes se sont soldées par des échecs… Ma dernière tentative remonte à mes 17 ans, où j’ai décidé de me faire une couette, j’ai dormi deux semaines avec des épingles dans mes draps.

J’ai donc décidé de commencer par de petites choses simples.

 

Pucinou ayant les fesses fort rouge, j’ai décidé de supprimer les lingettes fort agressive et d’utiliser de petits cotons démaquillant…fort peu pratique. D’où cette idée de petites serviettes faisant office de lingette.

Image

Il faut, une vieille serviette éponge, du tissus pour la doublure et du ruban.

Image

1. Découper de petits rectangles d’environ 20cm sur 12cm, un dans le tissus l’autre dans la serviette éponge.

2. Coudre les deux morceaux ensemble ( sens inverse du motif) en y insérant le ruban,veiller à laisser un espace pour pouvoir retourner la lingette.

3. Retourner la lingette et coudre l’espace restant.

Hop, de petites lingettes pour Pucinette

Image

3 mois, 11 jours, 7 heures et quelques minutes

C’est le temps qui s’écoule depuis la venue de Pucinou, depuis que je suis devenue maman, même si dans mon cœur, je l’étais déjà bien avant.
Être maman, un si petit mot, que chaque enfant prononce, que l’on connaît depuis tout petit sans vraiment en connaître la signification.
Être maman c’est souvent se sentir démunie face aux angoisses, aux pleurs et aux cris. Ne pas toujours savoir que faire et espérer que tout cet amour suffira.
Être maman, c’est subir l’angoisse de perdre à chaque instant ce petit bonheur qui grandit, un bonheur si fragile et si intense à la fois.
Être maman, c’est aussi, être souvent bien plus organisée, plus pragmatique, apprendre de nouvelles choses. Ces choses qu’on a déjà vu faire, qui nous paraissent si simples mais qui ne le sont pas toujours.
Être maman, c’est prendre milles précautions envers cet oisillon si vite sorti de notre ventre. C’est aussi regarder ce ventre et se demander où est passé cette merveille et comment une si belle aventure a pu se produire.
Être maman, c’est sourire devant tous ses progrès, devant chaque son et rire.
Être maman, c’est grandir, mûrir d’un seul coup, devenir vraiment adulte et accepter que rien ne sera plus jamais comme avant.
Être maman, c’est aussi ne plus avoir beaucoup de temps pour soi, mais quand même essayer d’en prendre, un peu, pour soi, pour nous.
Être maman, c’est vouloir allonger le temps, pour profiter de chaque instant, pour dormir un peu plus, aussi.
Être maman, c’est un nouveau, immense et intense bonheur.

Merci, ma fille.
Image

Inspiration…Jaune

Un nouveau bureau pour moi, une plus grande facilité. Je serai au boulot à la maison.

Les tons jaunes seront prédominants, voici une petite sélection de mes inspirations.

ImageImageImageImage

( désolée, mais je n’ai plus les sources de ces jolies photos)